L’HISTOIRE DE NOTRE BOIS

L’HISTOIRE DE NOTRE BOIS

Quelles essences de bois nous utilisons ? D’où provient t-il ? Quel est notre engagement écologique ? Comment et où nous le transformons?  

Autant de questions importantes que l’on se pose lorsqu’on veut passer un à mode de vide plus réfléchie, le rendre plus responsable et plus lent. S’informer sur le mode de fabrication et son lieu, c’est un pas en avant vers un monde meilleur , plus réfléchi, et d’une qualité supérieure.

L'érable à sucre

Crédit photo Mona Muzio
L’érable du Québec : un bois local

L’érable que nous utilisons pour les plateaux, les planches apéritives ou planches à découper est de l’érable à sucre du Québec. 

Au Québec, l’érable à sucre est un des feuillus les plus estimés, un feuillu noble. À l’automne, on adore se promener dans ce festival de couleurs qui constitue un des symboles les plus universels du territoire et de la culture québécoise.

Au printemps, c’est la saison des sucres qui arrive, avec la sève des érables qui coulent. Cette récolte est un élément clé de l’économie des régions.

L’érable à sucre est un arbre qui peut vivre jusqu’à 250 ans, et son bois clair est solide et résistant. Il présente une bonne stabilité à l’effort, c’est pourquoi il est beaucoup utilisé en ébénisterie et pour les manches de guitares. 

L'érable à grandes feuilles

Crédit photo Mona Muzio
Crédit photo : Bowriver Wood
L’ÉRABLE à grandes feuilles : BOIS RÉCUPÉRÉ DE LUTHERIE

L’érable à grandes feuilles ou érable de l’Oregon est l’essence de bois utilisée pour fabriquer les sous-verres Pastis Olive.

Il pousse dans les régions humides de l’Amérique du Nord, de la côte centrale de la Colombie-Britannique  à la Californie.

Notre fournisseur en Colombie Britannique (Canada) est un fournisseur de bois de lutherie. Pour l’érable, il sélectionne des planches d‘érable ondulé (remarquez les ondulations dans le bois sur l’image de gauche). L’érable dit ondulé, est en faite une croissance irrégulière de l’arbre, ce qui crée des ondulations splendides qui ressortent avec des teintures (on peut voir sur la photo ci-dessus, la teinture de betterave qui fait contraster les vagues du bois).

Pourquoi se fournir chez lui? Car les luthiers n’achètent que leur bois en duo pour fabriquer des guitares, ce qui laisse des planches célibataires après le débitage du bois à la scierie. Pastis Olive va justement récupérer toutes ces planches de bois afin de fabriquer ses sous-verres, ce qui permet d’avoir accès à un bois massif de grande qualité avec des motifs exceptionnels.

La transformation

L’érable à sucre massif est débité dans notre atelier, situé dans Rosemont à la lisière du Plateau Mont-Royal, à Montréal, afin de fabriquer les plateaux et les poignées. Il existe des formats différents de plateaux, afin de limiter la pertes de bois et ne pas gâcher

L’érable ondulé de l’Oregon arrive déjà débité en tables d’harmonie, format ainsi appelé en lutherie pour désigner le top d’une guitare. Elles font 1/8 de pouces d’épaisseur.  Il reste ensuite l’épongeage et le sablage des planches, le travail méticuleux de la teinture naturelle, le débitage des sous-verres et la pose finale du liège.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :