Faire ses propres teintures écologiques à la maison

Faire ses propres teintures écologiques à la maison

ALLER VIENS... ON EST BIEN DANS L'UNIVERS DES TEINTURES NATURELLES !

As-tu déjà entendu parler des teintures naturelles et écologiques ? Ce sont des colorations faites à base de végétaux ou d’aliments.

Toi-même tu as déjà du te surprendre à faire des «woah!», des «ooooooh!», ou des « C’est dont bin une bonne idée! » lorsque tu découvrais ce qu’étaient des teintures naturelles. Dans l’autre cas, tu t’apprêtes à le faire dans 5 minutes, crois moi ! 

Je suis Énora , fondatrice de Pastis Olive, et je suis passionnée par les teintures naturelles, et de façon plus générale par la finition du bois. Pour ma part je suis plus à l’aise dans le monde du bois, alors si tu veux teindre tes tissus je vais te donner une idée de base et certains liens pertinents, mais je ne maîtrise pas très bien ce sujet. 

Je propose dans cet article une liste non-exhaustive des teintures naturelles à faire soi-même, car ici j’aimerai qu’on se concentre sur les teintures que l’on peut vraiment faire juste à la maison. 

Joins-toi à moi dans ce monde qui éveillera tes sens : les odeurs délicieuses, les couleurs incroyables et variées, l’amour du travail manuel et la zénitude qui s’en dégage…

4 étapes a retenir :

  1. Choisir son support : bois ou tissu

2. Préparer son support : mordanssage au sel d’alun

3. Fabriquer ses teintures

4. Teindre

les différentes teintures à faire à la maison

Fabriquer ses teintures naturelles à la maison

La teinture à la betterave

La teinture à la betterave artisanale se fait à partir de betteraves fraîches. C’est très simple, il vous suffit de faire bouillir vos betteraves dans une casserole d’eau pendant une bonne heure. L’eau va alors se teindre au fur et à mesure en un rose/rouge vif. Un peu comme quand on veut faire des betteraves marinées dans le fond ! Ensuite, on viendra filtrer le jus avec un tamis dans un récipient de votre choix. Votre teinture est prête, conservez-là dans un pot en verre.

Il y a deux options plus rapides aussi : prendre le jus d’une canne de betterave ou se procurer de la poudre de betterave dans des magasins spécialisés dans les produits santé.

Pour découvrir les nuances de la teinture à la betterave, cliquez  ici.

La teinture de curcuma

La teinture au curcuma est merveilleuse d‘éclat. Elle peut se fabriquer de deux manières différentes : en faisant bouillir la racine dans l’eau (comme la betterave) ou en mélangeant de la poudre de curcuma dans de l’eau chaude. Le dosage de la poudre dépend de l’intensité de jaune que vous désirez, mais je vous conseillerai une dose de curcuma pour deux doses d’eau.

Pour le bois, il est plus recommandé d’utiliser la poudre, car elle est plus chargée en pigments. Pour le tissu, je vous recommande de faire bouillir la racine. Le tissu absorbera mieux le mélange car il sera moins dense et épais. Avec le tissu la poudre s’accroche aux fibres, c’est franchement pas clean comme résultat. Pour la fabriquer, coupez en morceaux vos racines et partez du dosage 1 portion de racines pour 2 portions d’eau.

Pour découvrir les nuances de la teinture au curcuma sur le bois, cliquez  ICI.

three-walnuts-on-left-palm-2856824

Le brou de noix

Mmmmmh le brou de noix de noyer ! Je trouve cette teinture très poétique. Si vous voulez vieillir votre bois, ou lui donner un aspect bois de grange, c’est ici que ça se passe !

Le brou de noix est un mélange de coquilles de noix concassées et macérées dans de l’eau. On peut avoir des teintures claires ou foncées en fonction du dosage de brou de noix que l’on ajoute. Ce qui est très plaisant avec cette teinture, c’est qu’on peut la fabriquer soi-même aussi. Une petite balade dans les parcs en septembre vous apportera noix de noyers à foison et vous pourrez le préparer vous-même.

Cependant, si vous voulez le faire tout de suite maintenant, je vous recommande chaudement le Brou de noix de l’entreprise Prendre Racine, une entreprise québécoise qui cultive et cueille à la main les meilleurs noix du Québec que t’as jamais mangé ! Après qu’ils aient cueillis les noix, pas de gâchis! Ils récupèrent les coquilles pour les concasser. Vous pouvez vous en procurer ICI, et c’est même pas cher en plus. 

pexels-photo-175415

Les pelures d'oignons

La teinture de pelures d’oignons c’est la petite teinture écologique que l’on peut récolter tous les jours. Il vous suffit de récupérer les peaux d’oignons (je parle bien de l’extérieur de l’oignon, pas l’intérieur). Cet ingrédient donne une teinture orange pâle, voire un peu beige à votre bois. Sur votre tissu, il donnera un orange plus foncé, plus vif si appliqué plus longtemps.  Pour teindre le tissu, je vous envoie vers cette vidéo très intéressante sur la teinture à la pelure d’oignons (comme je vous ai dit, je ne suis pas une experte avec le tissu, je préfère ne pas me tromper) : Comment teindre du tissu avec de la pelure d’oignons ?

Recette : Faire bouillir les peaux d’oignons dans de l’eau jusqu’à avoir une teinte bien foncé.

Fabriquer ses teintures naturelles à la maison

La teinture à l'hibiscus

Si vous avez pour habitude de vous faire des infusions d’hibiscus le soir, pensez à garder le reste de côté pour de la teinture écologique. La teinture à l’hibiscus donne une teinte rosée très jolie qui d’ailleurs ressemble un peu à la teinture de betterave.

Faites bouillir de l’eau et incorporez des fleurs d’hibiscus séchées. Faire mijoter pendant 30 minutes environ. La quantité de fleurs, la quantité d’eau et le temps de cuisson sont des facteurs qui feront varier la concentration de pigment de votre teinture.

À vous d’expérimenter ! 

La teinture au chou rouge

L’eau infusée au chou rouge va donner une teinture violette très douce. 

Coupez votre chou en rondelles (un demi chou suffit à mon sens) et mettez le dans une casserole. Remplir d’eau pour que celle-ci recouvre les rondelles de chou. Faites chauffer et infuser entre 30 minutes et une heure.

Le MARC DE CAFÉ ET LE THÉ

On met la machine à café en marche, on le laisse couler dans cette douce odeur matinale qui réveille. On s’en sert une tasse et on garde le reste pour notre activité teinture de l’après-midi ! 

Pour le thé, je te conseille un thé noir, et à faire infuser (voire bouillir) en plus grande quantité que pour l’usage comestible.

Le tour est joué (poil au nez!). 

Teintes obtenues : brun clair à foncé

Comment on fait maintenant ?

1. Choisir son support

Bois : vous pouvez choisir l’essence de bois que vous voulez, de préférence claire évidemment, sinon les teintures ne se verront pas. Chez Pastis Olive,  nous utilisons de l’érable ondulé de l’ouest canadien, car il fait ressortir les magnifiques nuances des teintures. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article sur L’Histoire de notre bois.

Tissu : vous pouvez utiliser du tissu de coton ou coton biologique 🌱 La soie et la laine sont aussi des supports superbes pour les teintures.

2. Préparer son support

Le secret d’une teinture naturelle réussie et durable est son mordanssage. Le mordanssage est une technique qui date de l’Antiquité et est l’étape avant la teinture qui permet de la fixer et la protéger des UV. Il nous faudra appliquer avec un pinceau ou un rouleau du sel d’alun (ou d’un autre nom sulfate d’aluminium ou potassium) avec de l’eau sur notre surface bien sablée et époussetée auparavant. Vous pouvez vous procurer du sel d’alun dans le magasin Kama Pigment (ou en ligne) ici.

Recette : 20 à 60g de poudre d’alun dans 500g d’eau bouillante. 

Appliquez votre mélange au sel d’alun, et laissez bien sécher avant d’appliquer la teinture. La potion d’alun va relever un peu le grain du bois (c’est à dire qu’il va devenir un peu rugueux), alors vous pouvez sabler légèrement le bois avec un papier 220. 

Le mordanssage du tissu est plus technique et complexe, comme je l’ai mentionné je ne maîtrise pas bien la teinture sur tissu, alors je vous invite à lire ce document très intéressant sur les dosages de différentes mordants ici. Avant de faire tremper votre tissu dans votre mélange au sel d’alun, lavez votre tissu avec un savon au Ph neutre. 

HEY! Tout ça est dans le but de faire une activité fun à la maison, alors vous n’êtes pas obligés de faire un mordanssage si vous voulez juste expérimenter les couleurs. Si vous voulez qu’elles soient durables, là il faudra appliquer le mordant.

3. Fabriquer ses teintures

Choisissez la teinture de votre choix parmi la liste précédente et faites votre petite popote. À vous aussi de faire des expériences à la maison avec ce que vous avez dans le placard, l’important c’est d’avoir du plaisir !!!

4. Teindre

Bois : Teindre à l’aide d’un tissu en coton (type guenille) imbibé et faire des petits cercles réguliers pour s’assurer d’avoir une teinture uniforme. Laisser sécher et répéter l’étape autant de fois que vous voulez. Plus il y a de couches et plus la teinture sera foncée.

Tissu : Faire tremper votre tissu dans la teinture pendant environ 30 minutes. Rincer et essorer. Répéter l’étape autant que vous voulez. Plus il y a de couches et plus la teinture sera foncée.

Petite activité avec vos enfants : teindre vos œufs dans le frigo !

Te voilà maître des potions !!! (Harry Potter fan reference 😬 ) 

Si tu veux découvrir tous nos produits réalisés avec des teintures naturelles, cliques ici

LE POINT ÉCOLO

 

 

20% de la pollution mondiale des eaux vient du textile, à cause des teintures chimiques.

La teinture du coton entraîne la pollution des eaux fluviales des régions de production,

les colorants et fixateurs contiennent des métaux lourds, du chrome, du plomb….

Certains produits agissent comme des perturbateurs endocriniens et selon Green Peace,

pas moins de 70% des rivières, des lacs et des réservoirs en

Chine sont touchés par la pollution des eaux.

(Lire la source)

Cet article t’a plu et tu en veux plus ? Je t’invite à t’abonner à l’INFOLETTRE GARANTIE PAS PLATE.

🖤 Si tu as des questions, tu peux écrire un commentaire juste en dessous 🖤

Tu as aimé cet article ?
5/5

2 comments

Bonjour! Et merci pour cet article clair et complet. Comment protégez-vous le bois après? Avez-vous une technique de vernis naturel et non-polluant? Merci

Bonjour Anaïs,

Il n’existe pas de  »vernis » 100% naturel, et si ils sont fais maison, ce sont des vernis d’ébéniste assez technique à fabriquer.
Cependant tout simplement, vous pouvez appliquer de l’huile sur le bois, l’entretien par la suite est encore plus facile.
Pour les huiles naturelles 100% non toxique il y a :
– Huile d’olive (mais qui peut rancir avec le temps)
– Huile de chanvre (très hydratante et pénétrante)
– Huile de coco
– Huile de noisette bio
– Huile de lin bio (a voir la plus naturel)

L’huile une fois appliquée doit sécher à l’air pendant environ 30minutes, puis être essuyée avec un chiffon sec. Mettre 3 couches d’huile.
Une petite cire naturelle par dessus viendra rendre le bois imperméable.

Je vous invite à aller voir l’article sur notre site COMMENT ENTRETENIR LE BOIS : https://pastisolive.com/2019/12/02/comment-entretenir-le-bois/

Bonne continuation !

Enora

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :