Atelier design & ébénisterie Normandie

par Enora Billard

LA DÉMARCHE

Découvrez le processus créatif de Pastis Olive

Cette expérience m'a amenée à me demander non pas ce que le monde a besoin de posséder mais ce que le monde a besoin de ressentir.

Fauteuil Jacques

commencer

Depuis toute petite, je m’intéresse au travail manuel et la créativité en général. Je m’amusais à créer tout et n’importe quoi avec peu (mon petit plaisir dans la vie c’est réussir à faire un bon petit plat avec un frigo vide!). Autour de mes 16 ans j’ai commencé à prendre des cours de peinture avec Émilie Arnoux qui m’a aidée a rentrer à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués de Paris.

Pendant cette période scolaire, je me suis jetée dans le bain artistique parisien. Je passais mon temps dans des expositions temporaires, permanentes, ou des workshops expérimentaux. Mes deux voyages au Salon International du Design de Milan ont vraiment nourris chez moi une passion pour le design, l’unique, l’expérimentation, la recherche, et les questionnements sur la valeur matérielle des choses.

Cette expérience m’a amenée à me demander non pas ce que le monde a besoin de posséder mais ce que le monde a besoin de ressentir dans une société où on peut tout avoir tout de suite. 

ralentir

Depuis toujours, les femmes et les hommes ont pensé, inventé, imaginé et crée toutes sortes d’œuvres ou d’idées: littéraires, picturales, scientifiques, architecturales, décoratives, etc. Ces derniers prenaient le temps de bien faire les choses, parfois même c’était le projet d’une vie. 

Et le 20ème siècle arriva ! L’industrialisation et le travail à la chaine remplirent les rayons des magasins et supermarchés. On acheta, consomma, jeta. Ce cycle se mit en mode repeat. La surproduction tue à petit feu l’histoire derrière l’objet, les héritages du savoir faire et la personne passionnée par son métier. 

RALENTIR, c’est prendre le temps d’observer ces données et mettre à la poubelle le « c’était mieux avant », car le changement c’est nous qui devons l’opérer en créant avant toute chose de la qualité et de l’honnêteté. 

RALENTIR, c’est regarder devant et changer son comportement de consommation pour un futur plus juste entre le producteur et le consommateur.

RALENTIR, c’est avoir le reflex de se poser ces questions : Qui est le fabricant? De quoi est fait mon produit? D’où provient la matière première? Par quel moyen je peux l’acquérir?

Cette manière de penser a un nom depuis 2004 :

le slow design 

Linge de maion - collaboration avec Roxanne Durocher

durer

Ces questionnements ont justement un lien direct avec la préservation de l’environnement, les usines de productions très polluantes à débiter des produits en éditions tellement illimitées que ça donne le tournis !

Nous devons nous tourner à présent vers la durabilité des produits et éviter de racheter encore et encore. Il n’y a pas si longtemps des bas en nylon pouvait tirer des locomotives et des ampoules étaient capables de durer presque aussi longtemps que la vie d’un homme.  

C’est ainsi que le slow design prend sa place petit à petit sur le marché dans le but de changer les mentalités. Il met en avant des objets uniques ou en édition limitée, le plus souvent faits à la main. Je suis fière d’intégrer ce concept à mon processus de création, en étant honnête sur la provenance de mes matières premières et de mes accessoires, en mettant l’accent sur le Fait en France.

L’art et l’artisanat sont l’héritage d’une époque, c’est réussir à rendre des pensées abstraites, physiques et figuratives.